Contactez notre vente


Contactez notre vente 

Réussir l'alimentation des veaux : en plus de l'intensité de la buvée, il ne faut pas négliger la panse


Les fondements d'un potentiel élevé chez les génisses, les vaches laitières et les taureaux d'engrais sont définis dès le parc à veaux. L'accent est souvent focalisé ici sur l'intensité de la buvée. Certes, une buvée intensive exerce de nombreuses influences positives, mais il ne faut pas néanmoins reléguer le développement de la panse au second plan.

 

 

Les besoins en énergie et en protéines des veaux dépassent dès la 3e semaine après la naissance les valeurs fournies par 1 kg d'aliment lacté de remplacement dans la buvée, par jour et par animal.

 

Le foin grossier ne suffit pas à l'alimentation des veaux

 

Autrefois, la buvée était complétée essentiellement par du foin grossier, mais aujourd'hui, on sait que le veau assimile trop peu de nutriments contenus dans le foin, car sa panse n'est pas encore suffisamment développée. En même temps, la panse ne se développe pas aussi vite avec une ration composée de lait et de foin, en comparaison avec l'emploi d'aliments concentrés (voir fig.).

 

Les aliments concentrés ont des effets positifs sur le développement des microvillosités de la panse

  

Au fil du temps, il a été possible de démontrer dans de nombreux essais que les aliments concentrés favorisent le développement de la panse. C'est surtout le stimulus chimique du butyrate et du propionate déclenché par l'utilisation d'aliments concentrés qui favorise la croissance des microvillosités de la panse. (voir photos).

  

Une TMR sèche pour veaux assure l'apport des nutriments et la santé de la panse

  

Malgré l'action positive des aliments concentrés sur le développement des microvillosités, il convient de respecter aussi dans l'alimentation du veau les règles de base préconisées pour la santé de la panse. Une ration constituée uniquement de concentrés et de lait peut entraîner des acidoses et des diarrhées. C'est pourquoi la ration optimale contient un composant fourrage de base sec, finement haché.

 

Les composants fourrage de base doivent être hachés finement

 

Une bonne préparation est décisive dans le cas du composant fourrage de base. Du foin, de la luzerne ou au choix de la paille à titre de composant fourrage de base est incorporé dans les TMR sèches et TMR pour veaux utilisées avec succès depuis des années dans les fermes pilotes. Il s'agit néanmoins de fourrage haché finement et dépoussiéré, de préférence.

  

Les avantages de la TMR sèche sont une meilleure hygiène de l'auge et une ingestion de fourrage accrue

  

La TMR sèche se distingue par une meilleure hygiène de l'auge. En effet, la teneur élevée en MS a pour effet d'empêcher la formation de couches de graisse. Dans des essais réalisés notamment à la FH de Bingen, il a été par ailleurs prouvé que l'ingestibilité d'une TMR sèche pour veaux était nettement accrue, en comparaison avec la présentation séparée d'ensilages et d'aliments concentrés. Le taux de prise de poids des veaux était de ce fait plus élevé (voir fig.).

  

Composition de la TMR sèche

La TMR sèche pour veaux est généralement constituée d'un composant fourrage de base, de composants fourrage concentrés et d'un aliment minéral. Toutes les trois ou quatre semaines environ, il convient d'ajouter de l'ensilage de maïs d'excellente qualité.

  

Le mélange - préparé à l'avance ou bien au fur et à mesure, en fonction des besoins

 

Les composants secs peuvent être préparés à l'avance dans le mélangeur-distributeur et mis dans des big bags. Si de la mélasse est utilisée (5 % env.), il faut néanmoins veiller à apporter une stabilisation supplémentaire avec de l'acide.

Il est aussi possible de préparer l'alimentation au fur et à mesure chaque jour, par ex. avec un malaxeur. Ceci permet de confectionner rapidement des mélanges homogènes. Dans ce cas de figure, il est facile de modifier la formulation et de passer en douceur à l'alimentation TMR. L'ajout flexible de composants valorisants est réalisable à tout moment, sans risques de post-échauffement.

 

Le dosage optimal du mélange

 

Comme dosage optimal pour la variante constituée de paille, d'ensilage de maïs et d'aliment concentré se référant à la masse sèche, il est recommandé un ratio 1:1:2 + 4 % d'aliment minéral. Exprimé en volumes (seaux, par ex.) ceci correspond approximativement à 1:1:0,5. Pour plus d'informations sur les formulations et l'emploi des mélanges minéraux pour veaux, veuillez contacter votre conseiller technique Schaumann.

Aspect des microvillosités de la panse en fonction des différentes rations



Panses de veaux de 6 semaines. À gauche : élevé avec du lait et du foin, à droite : élevé avec du lait et des aliments concentrés (PennState University, 2000)

Essai concernant l'ingestibilité en cas d'utilisation de TMR sèche



Ingestibilité amélioré par l'emploi d'une TMR sèche

Formulation de la ration de TMR sèche


La TMR sèche pour veaux est généralement constituée d'un composant fourrage de base, de composants fourrage concentrés et d'un aliment minéral. Toutes les trois ou quatre semaines environ, il convient d'ajouter de l'ensilage de maïs d'excellente qualité.

 

Le dosage optimal du mélange

 

   

Parts de MS

 

Volumes

(seaux, par ex.)

 

Paille

 1  1
Ensilage de maïs  1  1
Aliment concentré  2  0,5
Aliment minéral 0,04  

 

Pour plus d'informations sur les formulations et l'emploi des mélanges minéraux pour veaux, veuillez contacter votre conseiller technique Schaumann.

Contact

SCHAUMANN France SARL

Rue Gustave Eiffel
Z. A. des Robinières
49070 Saint Jean de Linières
France
Tel. +33 (0) 2 41 88 03 59

 

 

Secteur Produits

Zu den Kälberprodukten